AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 ::  :: L'hôtel avant la Folie... :: Le rez-de-chaussée

 
Evangile de Sainte Blue - Le Sacre du Rose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

▌Date d'arrivée : 15/12/2009
▌Age du joueur : 30
▌Commérages : 2057

Voir le profil de l'utilisateur

avatar



"Hôtel Dusk. Un cadre paisible, des rencontres charmantes." Tel était le titre de la brochure de l'hôtel que feuilletait Ryann pour la 15.219 fois. Des photos sans charme, des portraits sans aucun glamour, voilà tout ce qu'avait retenu le jeune garçon de ce sordide papier. Après tout, le visuel passe avant toute chose surtout dans une culture de mass media propre aux américains. Le garçon n'était pas bête, la clé du succès, c'est l'image extérieure, le charisme, la prestance, en bref lui! Une fois cette étape passée, il était facile de manipuler le premier gars qui lui passe sous la main. - *Comme André! * ... Bref...- S'apprêtant donc à tourner la dernière page de la brochure pour la 15.219ème fois, un énorme vacarme le sortit de sa contemplation. Par habitude, il tourna sa tête en direction de l'entrée mais rien ne s'y trouvait. Pas de sœur guillerette annonçant dans un vacarme suraigu qu'elle avait croisé un homme en pyjama, un sujet sans intérêt pour résumer. Un air interrogateur sur la fgure, le garçon haussa les épaules et termina sa lecture, il n'aimait pas laisser une tâche inachevée, aussi soporifique soit-elle.

*"Nous offront une large gamme de loisirs et festivitités en tout genre, "gnagnagna... Publicité mensongère gnagnagna et parle à mon postérieur! Raaah, Non seulement cet établissement a l'audace d'offrir un papier toilette en guise de brochure, mais en plus ils ne sont même pas fichus de se relire! "Festivitités"?! Il faut acheter un dictionnaire "français-Sacha"! Et je parle pas de leur conjugaison... Ahala, tant de masse à instruire pour le pauvre infant de Dieu que je suis. Hum, quoi que les sentiers de la guerre me terniront si je vais en première ligne... J'utiliserais "Çà" et André comme bouclier! Bwahahahahah! Surtout "Çà", André je l'épargne car il n'a pas de chance d'être québécois... "Çà" n'a aucune excuse par contre! Toute cett...*

Un autre bruit violent tira Ryann de ses pensées et celui-ci se tourna vers la fenêtre. A l'extérieur, une tempête faisait rage et le vent semblait bien vouloir passer au travers des baies vitrées. Voilà donc l'origine du premier coup. Jetant sa lecture sur le bureau, le garçon s'assit sur son lit en quête d'une autre occupation, quête qui s'allongeait au fur et à mesure qu'il comptait les jours dans cet hôtel. Heureusement pour lui cette réflexion s'écourta quand Sacha déboula en trombe dans la chambre en remixant le fameux "Singing in the Rain" en "Singer le Ryann"...

- Aie, singe le Ryann. Je singe le Ryann! Voilà un gros fil 'in! Aime la pie a...


- Sach'? Tu peux me dire ce que tu chantes là? Tu t'es lancée dans la poésie New-Age ou un truc comme ça?

Hein? Mais non, je chante "Singer le Ryann" de Gene Kelly! Tu n'as jamais vu cette scène?! Avec un parapluie et un lampadaire!

- ...

Sans prêter attention à la tête déconfite de son petit frère, la demoiselle reprit sa chanson.

- Aie, singe le Ryann...

Suite aux piètres réinterprétations de Sacha et sa voix de crécelle et le tout accompagné d'une cacophonie produite par le vent jouant de la batterie sur les fenêtres, le garçon fut submergé d'un terrible mal de crâne et se rua hors de sa chambre. Peut-être pas une si bonne idée que ça... A peine eut-il fermé la porte qu'une étrange impression lui traversa l'esprit. Était-ce lui ou bien il ne valait mieux pas sortir de la chambre aujourd'hui? Au fond de lui, il savait que ce n'était pas une bonne idée d'être sorti et qu'il devait se barricader au plus vite dans sa chambre. Mais quand il entendit Sacha chanter de plus en plus fort, il préféra aller chercher de l'aspirine auprès du propriétaire de l'hôtel. Après tout, l'aller-retour n'est pas si loin, non? Il n'y a aucune risque! A peine eut-il pensé cela, qu'un frisson le parcourra. Pire une symphonie martelée de tambours et cordes et vents stridents lui hantèrent l'esprit. Tout au long du chemin, le garçon tenta de se rappeler pourquoi un air aussi inquiétant, effrayant même résonnait dans sa tête. Ce n'est seulement une fois arrivé devant le comptoir qu'il se souvint du titre...

*Jeu de Rapt d'Igor Stravinski. C'est ça! Je suis la vierge qui va être sacrifiée sur l'autel! ... Le vieillard va me violer et m'offrir à une divinité primaire! Quelle disgrâce infâme! Un pervers cherche à me faire du mal, c'est ça? Hum, non, Voyons! Je suis bien trop fougueux pour me faire avoir par une stupide carcasse ridée! Et puis pourquoi je pense ça?! Bwahahah! La fièvre, vite, je dois la faire baisser, je délire, je singe le Ryann! Non! Pas cette musique! Ô Sarasvati, mère des dieux, protège-mon esprit! Accorde-moi ta toute bonté!*

Son intuition masculine n'avait jamais été d'une grande aide jusque là - *c'est un truc de femmelette! * - cependant il y a bien une chose pour laquelle cette intuition a toujours raison, c'est vis-à-vis cette fichue groupie! C'est capillaire, il la sent à distance! Et la suite du Sacre du Printemps continuait ses airs sauvages encore et encore. Pire que "les dents de la mer". Tension et brutalité allant crescendo, Ryann s'efforça de penser à autre chose que cette musique oppressante et tenta de se convaincre qu'il ne s'agissait là que le fruit de son imagination. Pourquoi diable une telle musique surgirait dans sa tête à ce moment-là? Ce n'était pas dans ses habitudes...

*Calme Ryann. Non, ce n'est pas de la chair de poule que tu vois sur tes avant bras, c'est juste une illusion. Et non, tu ne verras point un être diabolique tout droit remonté des abîmes infernaux des neufs cercles de l'Enfer pour te hanter. Calme... Non, pas calme. Si je croise qui je pense que je croiserai dans l'instant, je ne pourrai me contenir... Bouddha, accorde-moi une plénitude éternelle...*

Le rythme obsessionnel de l'air résonnait de plus en plus dans la tête du jeune garçon.

*Bon sang!*

Un frisson lui parcoura l'échine, quelque chose de terrible arrivait. Une tornade, une tempête, un ouragan même! Et inutile de préciser que la clameur du vent à l'extérieur rajoute plus de poids à cette tension psychologique que nous observons en direct. Lentement, Ryann tourna la tête et vit une mèche rose poindre au bout du couloir.

Les portes s'arrachèrent sous la force du vent et firent voler tout ce qui se trouvait dans la pièce! Enfin, non, c'est juste une métaphore pour que vous puissiez visualiser le film qui se passe en direct dans la caboche du jeune garçon.


*Non, non, non. Ce doit être mes yeux. La luminosité de ce nid à tique me fait voir des choses qui n'existent pas... Non! C'est elle! J'en suis certain! Elle m'espionne tous les soirs en dormant devant ma porte de chambre! Elle a caché un radar dans tous mes caleçons et en a même volé un au passage! - Bon, là qu'on l'assomme je vous en prie...- Je dois me planquer... Et au plus vite! Ça sert à rien car je suis sur qu'elle m'a vue, après tout je suis trop beau pour passer inaperçu, mais qui ne tente rien n'a rien!*

Sans vraiment réfléchir, le garçon se dirigea au coin du comptoir d'accueil. Le dos collé au mur, le garçon observa d'où sa Némésis pouvait surgir. Son regard se termina sur un flyer de l'hôtel dont la couverture disait :"Hôtel Dusk. Un cadre paisible, des rencontres charmantes". On ne pouvait pas avoir plus tort...
▌Date d'arrivée : 13/01/2011
▌Commérages : 56

Voir le profil de l'utilisateur http://maisondanslailleurs.forumcanada.org/

avatar



Spoiler:
 

Je m'ennuie ferme. Sérieux, ici c'est vraiment l'ennui total assuré ! J'ai quoi à faire ? Quoi à dire ? Ma guitare ne m'intéresse même plus. Elle est posée, là, devant moi, seule et triste et je suis tout à fait incapable de pourvoir à son bonheur. Ma pauvre guitare ! Je suis vraiment un être ignoble. Comment je peux autant avoir d'insensibilité, je vous le demande ? Elle n'avait rien demandé à personne à la base. Elle voulait juste rester peinarde dans son coin. Pfff... et la voilà reléguée au rang de guitare inutile, seule et triste. Si c'est pas malheureux ? Et tout ça parce que je m'ennuie !
Je m'ennuie parce que cet hôtel est l'incarnation exacte de RAF (pour ceux qui ne connaissent pas, consulter le dictionnaire). Pas un rat, pas un riche, pas un talentueux... et même pas une salle de spectacle ! Vous vous rendez compte ? C'est tout bonnement cruel. Trop cruel même. J'aurais pourtant pu faire une représentation d'enfer ! Tout le monde il serait venu, tout le monde il m'aurait applaudi et tout le monde il m'aurait demandé des autographes ! Le rêve parfait ! La réussite totale ! Mais non, au lieu de ça je marche dans les couloirs, déambule dans l'hôtel et me demande qui du loup ou du corbeau a eu le plus de poisse dans la fable de La Fontaine. En gros, je m'ennuie à mourir.


-Dire que même Angus aurait trouvé une occupation !

Je rage tout haut. Les gens me regardent ! Ah ! Enfin des fans. Ils doivent certainement me reconnaître. Il est vrai que je suis tellement populaire que je m'épate moi-même. C'est bien messieurs les fans, applaudissez-moi, donnez-moi le courage d'aller jusqu'au bout de ma réussite !

-Pour vous j'irais au bout de ma réussite ! je m'exclame.

Arf, les voilà qui s'en vont. Mais voyons, il ne faut pas être aussi timides ! Je leur enverrais des autographes une fois rentrée dans la chambre. Je n'avais pourtant pas l'impression d'être si impressionnante que ça. Il faut croire que j'avais tort. Quelle tristesse... ça n'arrive pas souvent et lorsque j'ai tort je fais fuir mes fans ! Ce n'est vraiment pas mon jour.
Je finis par arriver dans le hall. Bah ça alors. Comment j'ai pu me retrouver là, moi ? C'est toujours aussi vide et glauque ici. Y a pas de distractions intéressantes qui pourraient tromper mon ennui ? J'en sais rien, n'importe quoi ! Un film avec Johnny Depp ? La wii avec guitar hero ? Le livre ''Soyez ignoble en société" ? Non, rien. C'est nuuuuuuul ! Même pas de dvd du live de ACDC à Donington. Franchement, je préfère encore me mater Dora l'exploratrice.
...
Non, trop mauvaise idée, la Blue. Tu ne gères pas ma chère. Fait quelque chose où tu vas finir par sombrer dans la démence !


Hourra ! Le ciel a entendu mes prières ! Qui c'est que je vois ? Ryryyyyyyyyyyyyyyyyy ! Ah ! La seule personne intéressante dans ce monde de fou ! Ryann Stalker, le compositeur talentueux que j'ai repéré et accessoirement, nouveau membre de mon groupe. Enfin il ne le sait pas encore mais il va bientôt en faire partie ! Je le sais, je le sens, mon flair ne me trompe jamais, mouhahaha !

-Ryryyyyyyyyyy !

Je m'élance vers lui, le serrant fort contre moi. Ah ça fait du bien de se sentir aimée et appréciée. Un rapide coup d’œil aux alentours vient cependant mettre fin à cette rencontre fortuite. Flûte, mes fans me regardent d'un mauvais œil. Ah tous les coups ils vont être jaloux. Je profite d'un moment d'inattention de leur part pour agripper Ryann et l'entraîner avec moi derrière le comptoir de l'accueil.


-Mieux vaut pas que mes fans nous voient ensemble, sinon tu vas finir estropié. Nous sommes plus à l'abri ici. Ne t'inquiètes pas, je te protègerais !
▌Date d'arrivée : 15/12/2009
▌Age du joueur : 30
▌Commérages : 2057

Voir le profil de l'utilisateur

avatar



La musique et le cinéma, deux arts doués de pouvoirs divins. Musique, sonorité universelle reprenant les sons de la création, instrument d'élévation spirituelle, elle est par excellence la parole de Dieu. Hymnes, mélopées et autres mélodies stridentes qui percent vos tympans de ses décibels arrachés avec agonie des cordes vocales et de ces instruments frappés, griffés et brûlés pour le culte incertain d'un invisible monsieur Rock'n Roll. De l'autre côté, le Cinéma, art du factice, de l'hybridation, de l'illusion et du rêve, il est la main et les yeux de Dieu. Paysages oniriques dans un monde post-apocalyptique et images subliminales bourrent le crâne de stéréotypes affligeant les pauvres épileptiques et esprits déconnectés du réel. Oui, ces deux moyens d'expressions sont à eux seuls représentants de l'atrocité du genre humain contemporain.

Sarcastique? Non, pas du tout. Non mais il est nécessaire de vous présenter les deux forces qui viennent d'entrer en scène pour un clash de titans, question d'ego oblige. Enfin, non, pas vraiment. Primo, nos deux représentants n'ont rien de divin, si ce n'est leur conscience follement créative pour parvenir à les convaincre d'être vraiment des entités supérieures, mais passons. Deuzio, ce n'est pas vraiment un clash auquel nous assistons, mais une agression pure et dure du premier concurrent.

Tandis que Ryann cherchait désespérément à passer inaperçu, collé au coin du comptoir, Miss Davis avec la grâce d'une panthère avait alpagué sa proie dans un cri de rage effroyable, paralysant l'adolescent, n'osant plus sortir de sa cachette de fortune. Alors qu'il jetait un regard surpris et courroucé à la demoiselle qui avait osé se lancer dans des familiarités avec lui, la jeune chanteuse regardait alentours avant agripper la main de son « cher et tendre » et le tirer – même si « trainer » serait plus correct – derrière le comptoir, cachés à la vue de tous.


*Nooooooon......... Nooooooooon.... Par Satan et Belzébuth! La bougresse m'a trouvé. Ma cachette était infaillible pourtant! Enfin, non, elle a du être attiré par mon aura divine, tellement je suis génial, fufufu... Mais c'est pas une raison pour accourir vers moi, me violer le torse et salir ma main de sa médiocrité populaire! C'est que c'est transmissible ce truc! Enfin, non, elle n'est pas aussi médiocre que « Çà », Sacha ou l'autre échappé d'asile mais... En fait si. Et non en même temps. Mais d'abord oui. Raaaaah, je deviens fou, ça y est la bêtise m'a contaminé! Respire, calme. Je vais trouver une solution pour me tirer de l'emprise de cette group...*

-Mieux vaut pas que mes fans nous voient ensemble, sinon tu vas finir estropier. Nous sommes plus à l'abri ici. Ne t'inquiètes pas, je te protègerais !

*Me protéger de ses fans?! Non, il y a erreur là. De MES fans, je veux bien comprendre, quoique je devrai plutôt me protéger d'elle mais bref. Pas de scandale, les furies se lassent au bout d'un temps. Des fans?! Mwahahah, ça y est on me reconnait enfin à ma juste valeur au point de vouloir mon... Erm, effaçons l'horrible image qui vient de me traverser l'esprit... C'est pire qu'aller au bar gay de mon père ou me faire embrasser par Blue. Quoique... Bon et qu'est-ce qu'elle disait encore celle-là? Ah oui ses pseudo-fans qui veulent m'estropier... ESTROPIER?! Non, mais là je crie au scandale! Qui oserait profaner un aussi beau visage que le mien, c'est insensé! Enfin, Blue est ma groupie la plus fidèle, elle ne peut décemment pas me mentir, malgré le fait qu'elle soit folle à lier.*

Précipitamment, Ryann se retourna et, en se redressant légèrement, scruta à hauteur du comptoir les éventuels indigents sectaires qui en voudraient à sa peau de bébé et son petit cul...te. - *Quoi?! Blue a possédé la narration?! *- Erm... En effet, quelques personnes regardaient d'un air agacé en direction du comptoir. Mais aucune lueur de meurtre dans les yeux de chacun. Il jeta un regard à Blue en se pestant intérieurement d'avoir été aussi crédule. Soulagé néanmoins et épuisé par les bêtises de la demoiselle rose, Ryann poussa un long soupir tout en se rasseyant derrière le comptoir. Lançant un regard réprobateur à la musicienne, il esquissa un sourire moqueur sur le visage tout en lui parlant.

- Mais t'es stupide ou quoi, ma parole? Si tu parles des gueux occupés de paitre inutilement dans le couloir, je crois que je n'ai aucun souci à me faire, fufufu. Bon maintenant, si tu me le permet, j'aimerai que tu me libères le passage, histoire que je puisse partir d'ici. Ravi de t'avoir vu, maintenant, je retourne chez moi.

De sa main droite, il balayait l'air en avant, signe de « déguerpis tout de suite, j'ai mieux à faire comme un monde à conquérir plutôt que jouer au docteur avec toi ». La mine à nouveau boudeuse, il attendait, le regard fixe, que la voie soit libérée.
Contenu sponsorisé






Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Evangile de Sainte Blue - Le Sacre du Rose