AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 ::  :: Signez le registre! :: Fiches refusées

 
Mandy Carlside
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité


Dernière édition par Mandy Carlside le Jeu 21 Juil - 18:46, édité 29 fois


avatar





Mandy
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥Carlside

Prédéfini -- Inventé ♫♫♫♫♫♫♫♫
by NES
▪▪ Alors, l'ami, prêt à nous dire qui tu es? ♫♫
ϡ 25 ans
ϡ Neuropsychiatre
ϡ Américaine
ϡ Los Lunas, Nouveau Mexique
ϡ 11 septembre 1985


ϡ Le bonheur, c'est du chagrin qui se repose.
(c) Léo Ferré
« Mais enfin, Mandy, qui es-tu ? »

… Cette question. Toujours la même. Qui était-elle ? Comment devait-elle se définir, se considérer, s’appréhender face aux autres ? Il n’y avait qu’une chose dont Mandy Carlside était sûre. Une chose que les différents enfants qu’elle avait côtoyés avaient réussi à lui faire comprendre. Elle était bizarre. Bizarre parce qu’elle restait toujours avec sa sœur. Bizarre parce qu’elle n’arrivait pas à s’intégrer dans les autres groupes. Bizarre, était-elle faite différemment des autres ? Gaby – sa sœur jumelle – et elle avaient-elles été fabriquées sur une autre planète, puis amenées sur Terre et forcées à vivre parmi des gens incompréhensibles et peu accueillants ? La Mandy de sept ans en était persuadée. Mais quelques années suffirent à lui faire comprendre que la bizarrerie, c’était un concept très subjectif. Pourquoi serait-elle plus bizarre que les autres ? Pourquoi, d’ailleurs, ça ne seraient pas ces autres les gens à part, les gens anormaux ? Ce fut lorsque Mandy compris cela qu’elle commença à réellement s’ouvrir aux autres. Elle était curieuse, peut-être trop curieuse d’ailleurs, si bien qu’elle arrivait toujours à s’immiscer dans les conversations, dans les jeux des autres enfants. Certains là trouvaient même collante. Que voulez-vous, c’était où vous l’acceptiez parmi vous, où vous deviez supporter une gamine inconnue qui vous posait dix questions à la minute. Collante, la petite Mandy ? Sans aucun doute.

On dit que l’amour révèle vos plus grands défauts. Non ? Bon. En tous cas, l’amour qui naquit dans le cœur de Mandy dès son arrivée à Albuquerque révéla une jeune femme prête à n’importe quel – petit ? – mensonge pour arriver à ses fins. Il était hors de question que quelqu’un approche le Docteur Chace si ce n’était pas pour des raisons purement médicales ou professionnelles… Et encore. Possessive, la petite Mandy ? Sans aucun doute, une nouvelle fois. Mais cette possessivité n’était-elle pas simplement l’envers d’un côté aimant et attachant ? Lorsque Mandy se mettait à apprécier quelqu’un, elle savait le lui montrer. Pleine d’enthousiasme et de joie de vivre, peut-être même un peu zélée sur les bords, la jeune femme était appréciée pour son petit côté ingénu, malgré la maturité que lui donnait son travail. Attention, ce n’était pas une enfant, personne ne s’y trompait. Mais elle parvenait facilement à obtenir la confiance de quelqu’un… Ce qui s’avère être plutôt pratique, oui. Mais Mandy n’était pas particulièrement manipulatrice. Juste menteuse à ses heures perdues, lorsque ça en valait la peine – c’est à dire uniquement lorsque Malcolm était en jeux, en fait.

Alors… était-elle bizarre ? Sûrement. Tout le monde est bizarre, au moins pour quelqu’un d’autre. Tout le monde a ses défauts, ses qualités. Et tout le monde a ses petits secrets. Alors Mandy Carlside, en fait, était juste comme tout le monde.

by NES
▪▪ Ouvrons une page de ton histoire ♫♫

Los Lunas, Nouveau Mexique. De la chaleur, quelques verres d’eau, des volets fermés pour préserver la faible fraicheur, et une femme qui crie, soudainement. Panique ? Oh non. C’est l’heure, c’est évident, aucune surprise, on attendait cela depuis déjà trop longtemps. Oui, mais que faire ? On dirait que cette femme agonise, mais on sait qu’il faut qu’elle souffre. Comment la soulager ? Comment la positionner ? Comment…

« Mais comment on va faire sortir ce bébé de là, b*rdel ?! »

Victor Carlside, un homme très calme, n’est-il pas ? Mais avouons-le, devoir organiser inopinément l’accouchement prématuré de votre femme, seul, sans aide et sans aucune idée de comment s’y prendre, voilà qui a de quoi mouvementer un peu votre torpeur habituelle. Ah. Ou alors vous vous rappelez que la sœur de votre femme, déjà plus qualifiée que vous dans ce domaine, habite juste à côté…

* Mais quel imbécile… *

Vous l’aurez sûrement compris. Les Carlside n’étaient ni une famille organisée, ni une famille qui roulait complètement sur l’or. Et la naissance de Gabriella Carlside, accompagnée de sa sœur suprise Mandy, en était une parfaite illustration…

Gaby et Mandy étaient donc jumelles, et elles devinrent très vite inséparables. Même caractère, mêmes manières. Et même problème d’intégration. Ayant reçu dès le départ beaucoup d’amour de leurs parents, elles avaient une nature sociable et allaient facilement vers les autres. Jamais l’une sans l’autre, bien sûr. Si bien que les autres enfants, intrigués par ce lien fraternel tellement fort, commencèrent rapidement à isoler les deux fillettes de leurs activités.


« Vous êtes trop bizarres, restez entre vous. », répétaient-ils.

Bizarre ? Que signifiait ce mot ? Lorsque Mandy demanda un soir à sa sœur ce qu’elle en pensait, Gabriella, qui semblait un peu plus distante chaque jour, lui répondit calmement, comme si elle avait déjà réfléchi depuis longtemps à cette question. Une réponse tellement calme, tellement froide, que Mandy s’en rappelait encore aujourd’hui.

« Bizarre, ça veut dire que les autres ne veulent pas jouer avec moi parce que je suis toujours avec toi. »

À cette époque, les deux fillettes avaient déjà bien grandi, et Gabriella avait eu plusieurs années pour rejeter sur sa sœur toute sa rancœur et son incompréhension. Pour elle, Mandy était synonyme d’exclusion. La cadette des jumelles mis un certain temps à comprendre que même sa sœur commençait à l’exclure. Mais lorsqu’elle s’en aperçut, elle se révolta enfin. Non pas contre Gaby, mais contre tous ceux qui, au fur et à mesure, l’avaient montée contre sa sœur. Un de ces jours où les deux jumelles essayaient encore une fois de s’intégrer à un groupe de leur école, Mandy décida d’arrêter ce petit jeu. Elles étaient gentilles, elles savaient s’amuser, et en plus elles n’étaient pas moches. Rien ne clochait chez elles. Voilà ! C’était aussi simple que ça. Ce n’étaient pas elles qui étaient bizarres. Avant que le jeune blond qui était devant elle la rembarre comme toujours sans lui adresser un regard, la plus ou moins rouquine pris les devant. Sa voix était douce, posée, si bien que rien de ce qu’elle disait ne paraissait agressif. Pratique, je vous l’affirme.

« Bizarre, ça veut dire que tu as peur de jouer avec nous parce que tu ne nous connais pas. Je m’appelle Mandy, elle c’est Gabriella. Tu nous connais maintenant. On joue ensembles ? »

Ce fut le début de la vie sociale de Mandy Carlside. Ce n’était pas si compliqué, au final. S’affirmant peu à peu, la jeune fille finit par s’entourer d’un certain nombre de très bons amis. Elle était heureuse, elle riait, elle jouait. Mais, inévitablement, ces amis l’éloignèrent de sa sœur. Ces amis, qui contredisaient entièrement la méchanceté que Gabriella avait sorti à sa cadette, ne parlaient pas beaucoup à Gaby, la jugeant hautaine et désagréable. C’est que la jeune fille, bientôt jeune femme, avait eu le temps de se renfermer sur elle même, autant que Mandy s’était ouverte aux autres. Un mur s’était construit entre les jumelles. Les inséparables devenaient peu à peu des antagonistes…

Lorsque Mandy, qui avait toujours été brillante, décida de s’orienter vers des études de médecine en vue d’étudier l’homme et son cerveau – elle n’avait toujours pas compris ce que signifiait le mot bizarre, ni pourquoi certaines personnes paraissaient plus bizarres que d’autres -, elle ne savait pas encore qu’elle réussirait à travailler dans le plus noble des domaines à ses yeux, la neurologie. Elle s’éloigna de sa famille et se consacra pleinement à ses études, sa curiosité et son empathie étant ses principaux atouts, tandis que sa sœur… Ah, Gabriella ! Que devenait-elle ? Pourquoi ne donnait-elle plus de nouvelles ? Et, surtout, comment les deux jumelles étaient-elles passées de l’amour le plus total à l’indifférence, et de l’indifférence à…


« Oh ? Une lettre ? … C’est … Gaby ? » - d’abord, joie. Puis…

À l’incompréhension. Elles étaient passées de l’indifférence à l’incompréhension. Et, manifestement, il y en avait une pour qui l’incompréhension s’était transformée en quelconque haine.

Mandy,
Bizarre, ça veut dire que tu oublies ta sœur, que tu l’abandonnes pour des inconnus que tu oses appeler amis. Bizarre, ça veut dire que tu n’es qu’une hypocrite qui ne se soucie que du regard des autres, que tu es une menteuse qui n’hésite pas à raconter n’importe quoi pour qu’on l’écoute. Bizarre, ça veut dire que tu te colles à des personnes qui n’ont pas envie d’être avec toi, et avec qui tu veux être juste pour te rassurer, pour conforter ton ego. Bizarre, ça veut dire que tu es trop égoïste pour partager ton bonheur, ou trop possessive pour partager tes amis.
Tu es bizarre.
Tu n’es plus ma Mandy.
Au revoir.
Gabriella.

Ce fut les derniers mots de Gabriella que Mandy reçu. Stupeur. Tristesse. Et grande, très grande incompréhension. Mandy était-elle vraiment devenue la chose que décrivait sa sœur ? La jeune femme avait une vie tellement heureuse, elle ne s’était jamais doutée que quelqu’un, sa propre sœur, puisse avoir un tel avis sur elle. Et bien sûr que ça la touchait. Bien sûr que le regard des autres… Non, le regard sa sœur jumelle, de sa Gaby, ce regard là la touchait profondément. Non pas qu’elle niait son petit talent pour mentir de manière tout à fait crédible, mais il n’empêche que la jeune femme était bouleversée. Étant en fin de cycle, elle ne tarda pas à obtenir son diplôme de neuropsychiatre. La perte de repères l’emportant sur la fierté de sa réussite, Mandy décida immédiatement de déménager et de commencer l’emploi de ses rêves dans un endroit encore plus éloigné de Los Lunas. Ce qui fut sans doute la meilleure idée de sa vie, car c’est là qu’elle le rencontra. Qui ça, me demanderez-vous. Malcolm. Malcolm Chace. Médecin dans le même hôpital qu’elle, il était aussi froid qu’elle était douce, aussi distant qu’elle était attentionnée. Ils étaient tellement opposés qu’ils étaient obligés de tomber amoureux l’un de l’autre. Et c’est ce qui se passa. Complètement folle de son beau médecin, Mandy fut la femme la plus heureuse du monde lorsqu’elle enfila la bague le jour de leur mariage. Mais ne dit-on pas que le bonheur est de courte durée …?

« Sortir du Nouveau Mexique ! Tu ne penses pas que ça pourrait être un super voyage de noce, un voyage loin d’ici ? »

Mandy voulait quitter cet endroit, au moins pour un petit moment. Un petit moment, hein ?


« Tu es sûr que tu veux t’arrêter là ? Je ne sais pas… je le sens pas trop… »

Hôtel Dusk, Nevada. Cet hôtel n’avait pas vraiment l’air de l’hôtel où les jeunes mariés étaient censés se rendre. Un bel hôtel cinq étoiles en bord de mer, dans une région où la pluie était bannie ? Oh non, ce n’était pas cet hôtel du tout. Il faisait nuit, pas très chaud et, surtout, il pleuvait des cordes. Et comme le répétait Malcolm, personne n’aurait conduit par ce temps, il valait mieux s’arrêter et reprendre la route le lendemain.

« Bon, si tu le dis… »

Mandy était très curieuse. Mais aussi plutôt prudente. Et là, dans la mesure où c’était son tout nouveau mari qui prenait les risques en conduisant de nuit et sous la pluie, et qu’elle lui faisait pleinement confiance, elle aurait vraiment préféré qu’ils continuent leur chemin plutôt que de s’arrêter dans cet endroit…

« … Bizarre. »

Mais le choix était fait. Il n’y en avait pas, en fait. C’était la nuit sous la pluie ou … toute la vie au sec.
Puisqu’elle devait se résigner, Mandy commença à se demander à quoi ressemblait l’intérieur de l’établissement, comment était le personnel, elle se demanda si les chambres étaient grandes, si le petit déjeuner était compris dans le forfait… Ce qu’elle ne savait pas encore, c’est qu’elle aurait plus de temps qu’il n’en faut pour répondre à toutes ces questions. Quand ils entrèrent à l’intérieur, chargés et légèrement humides, les deux amoureux ressentirent une sensation… bizarre.


« Ah, mince, je n’ai pas fermé la voiture. »

Malcolm posa son sac aux pieds de Mandy et fit demi-tour vers la porte… avant de se retourner au bout de trois pas et de se rediriger vers Mandy.

« Qu’est-ce que j’allais faire ?
- Je ne sais pas, Chéri… - Mandy ne l’avait pas écouté du tout - Mais dépêchons de monter, je suis fatiguée… Et je veux atteindre la côte avant demain midi ! »

Atteindre la côte, hein ? Mais, mes chéris, votre côte, il va falloir l'oublier…
▪▪ Et toi derrière l'écran, viens ici! ♫♫
ϡ Pseudo : Nayoun
ϡ Age : 18 ans
ϡ Niveau rp : Pas catastrophique ?
ϡ Disponibilité rp : 6/10, je dirais
ϡ Comment es-tu arrivé? Juste par hasard, en cherchant un site RPG sympathique pour occuper mes soirées (mission accomplie !).
ϡ Un avis? La première impression est géniale ! J'espère réussir à
_______________ m'intégrer ; Je sais que je vais bien m'amuser ~

_______________ϡ Code : Code validé par Ryann

▌Date d'arrivée : 09/06/2011
▌Age du joueur : 31
▌Commérages : 463

Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Bonsoiiiir miiiiiss ~~,
Bienvenue sur le forum Pour ce qui est du code, il est disséminé dans le règlement. Il s'agit de petits mots qui mis bout à bout forment une phrase Wink C'est une "garantie" que tu aies lu le règlement red:
▌Date d'arrivée : 20/12/2010
▌Age du joueur : 19
▌Commérages : 422

Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Oooooooooooooo[...]ooooooh, j'adore ce PV ! *-*
Welcome here ! Ne t'inquiète pas, niveau intégration, on fait fort. Fais juste attention à Ryann, c'est un barbare. #AIRBUS#
▌Date d'arrivée : 21/06/2011
▌Age du joueur : 30
▌Commérages : 1104

_________________

Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Ooooh Maaaaaaaaaaandy
Bienvenue parmi nous :calin: Bonne chance pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions Wink
▌Date d'arrivée : 15/12/2009
▌Age du joueur : 30
▌Commérages : 2057

Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Yahou, un nouveau prédefini! Bienvenue Miss Carlside!

Si tu as des questions n'hésites pas à demander à Arthur, Nath ou moi ^^

J'espère que tu t'amuseras bien ici!

Et bon courage pour ta fiche Very Happy

(Drewy: Gare à tes fesses la prochaine fois XD Tu veux me coller une sale réputation? )

EDIT: Ton code a été validé Wink
Invité
Invité


avatar



Merci beaucoup pour cet accueil ! Je sens que je vais me plaire =^.^=
Faire attention à Ryann, c'est noté...

Dites, j'ai une question ... Il y a un maximum pour l'histoire ? Parce que j'écris, j'écris... Non pas que ça devienne un roman, mais au cas où !

PS : Il n'y a pas de référence d'avatar pour Mandy ? Very Happy (au cas où je voudrais changer d'image tout en gardant la même tête bien sûr :3)
▌Date d'arrivée : 21/06/2011
▌Age du joueur : 30
▌Commérages : 1104

_________________

Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Viii, Ryann, c'est le mal un modo extraordinaire mais le personnage est un mégalo dictateur
Pour ton histoire, noooon, il n'y a certainement pas de limite maximum. J'écris moi-même beaucoup donc je ne te dirai rien red:
Pour ton vava, et bien... Nath qui a fait le vava ne se souvient plus de la source de l'image... On cherchera pour voir si on sait le retrouver Wink
▌Date d'arrivée : 19/01/2011
▌Age du joueur : 22
▌Commérages : 1342

_________________
Willow Lewis Wei
« Tant qu'on ose se battre,
même si on essuie des échecs,
on est digne de respect. »
~ Lao She



Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/

avatar



Nihao Mandy !

C'est bien qu'il y ait pleins de nouvelles têtes ^^ Bienvenue à toi et en espérant que tu te fasses à la vie à l'Hôtel des Neufs Wink
Invité
Invité


avatar



°Bienvenue parmis nous ! J'espère que tu va bien t'amuser ici et pour ce qui est de l'intégration je suis sûre que tu te feras une place sur ce forum remplis de sadiques/mégalomanes.
Bonne chance pour ta fiche aussi ! ^^
Invité
Invité


avatar



Sadique tu parle de moi Yui? Hinhin /PAN/

Bienvenue heureux psychiatre qui ne m'approchera jamais a moins de cent pas!
Courage pour ta fiche!
Et tant fait pas, niveau intégration je trouve que l'hôtel fait fort!
Invité
Invité


avatar



Pourquoi je ne m'approcherais pas de toi, Hazel ?
En tous cas merci ! :3 C'est vrai que pour l'intégration, je ne m'en fais plus du tout !

Je pense que j'ai terminé ma fiche. ^^
▌Date d'arrivée : 21/06/2011
▌Age du joueur : 30
▌Commérages : 1104

Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Je vais m'occuper de ta validation miss,
tout d'abord nyaaaaaa j'ai adooooré la lecture de ta fiche. J'sais pas, la manière dont t'accapares le personnage, le style, cette petite touche perso', bref, j'adorais déjà le personnage de Mandy à la base et là, tu me donnes envie d'avoir absolument un lien avec toi red:

Je te valide donc avec plaisir. Rien à redire Tu as bien cerné le perso', tu te l'appropries, tu gères du poney polonais *non, je n'ai rien bu! nomdidjou* Vu qu'il s'agit d'un prédéfini, tu n'as pas besoin de référencer ton avatar (et merci de ne pas faire remarquer qu'il n'y a toujours pas de référence red: Nath ne retrouve décidément pas l'image de base ). Tu logeras dans la chambre 1477. Je te la créé le plus rapidement possible Wink Je t'invite à rédiger ton carnet de rps (ici) et ton carnet de liens (là-bas). Pour le reste, je te laisse découvrir par toi-même Wink (je te laisse te faire tes marques, c'est plus drôle). Ton compte en banque sera ouvert lundi prochain lors de la mise à jour des comptes.

Bon jeu parmi nous et amuse-toi bien parmi notre petite bande de torturés, doudous et bienheureux des neuf vicieux!
Contenu sponsorisé






Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mandy Carlside